Le jeu Ă  boire du Killer !

Le jeu du Killer, malgrĂ© son nom très peu entrainant, est un jeu d’assassinat (virtuel hein calmez-vous de suite). Le but, comme dans Koh-Lanta, est d’être le dernier survivant, en bref, celui qui aura tenu le plus longtemps sur les poteaux ! Ou, en l’occurrence, qui aura Ă©chappĂ© Ă  la mort le plus longtemps… C’est un jeu qui est très long, et qui se suffit Ă  lui-mĂŞme. Mais comme on est joueurs, on a dĂ©cidĂ© de corser un peu la chose et de le transformer en jeu Ă  boire ! 😎  Sympa hein ?

Qu’est-ce que c’est en fait que le jeu du Killer ? 🤔 

Comme on l’a dit prĂ©cĂ©demment, le jeu du Killer est une activitĂ© Ă  faire entre amis qui dure très longtemps lors d’une soirĂ©e. Plus vous serez nombreux Ă  jouer, plus la partie durera. Mais rassurez-vous, ces heures de jeu seront très amusantes 😉 Vous n’avez mĂŞme pas besoin de mettre en pause votre soirĂ©e, le jeu doit se dĂ©rouler au fil de celle-ci, et mĂŞme après si vous ĂŞtes en vacances entre amis ! Le crĂ©ateur du jeu devient le MaĂ®tre du jeu et ne peut plus jouer. Si d’autres personnes n’ont pas envie de jouer (pfff les nul(le)s quoi…), elles doivent le faire savoir au MaĂ®tre du jeu au prĂ©alable.

Règles et fonctionnement du jeu

Le but du jeu du Killer est simple : rĂ©colter un maximum de papiers Ă  ses adversaires, autrement dit “kill” un maximum de joueurs. Pour cela, dĂ©signez une personne non-joueuse, qui sera le MaĂ®tre du jeu. Elle devra prĂ©parer des bouts de papier sur lesquels elle indiquera : le nom d’un participant et une mission Ă  accomplirvisant une cible. La mission doit ĂŞtre accomplie sans que la cible ne s’en rende compte. Par exemple : “Faire croire Ă  Adam qu’il a la braguette ouverte”. Chaque joueur a interdiction de rĂ©vĂ©ler sa cible et sa mission. Lorsqu’un killer rĂ©ussit sa mission, sur sa cible, alors il effectue le kill sur la cible concernĂ©e. Ainsi cette dernière a perdu et donne son ordre de mission au killer ! (et hop, un de moins ! 😎) Si jamais la cible avait dĂ©jĂ  effectuĂ© des “kills” sur une ou plusieurs autres personnes, alors elle doit donner tous les papiers qu’elle a en sa possession Ă  son killer.
Donc par exemple : si Adam kill Johanna, elle doit lui donner tous les papiers qu’elle a sur elle.Attention ! Si une personne se rend compte que vous êtes en mission, alors il/elle peut vous “contre-kill”.

Petite subtilité : le contre-kill ne doit se faire que lorsque le killer réalise sa mission. Cela évite que certains contre-killent sans cesse. Si une personne croit que vous êtes en mission, en train de la killer, alors qu’elle n’est pas votre cible, faites le savoir et continuez le jeu.

Quelques exemples de missions dans le jeu du Killer

  • Lui faire porter ton verre pendant une conversation
  • Lui faire refaire ses lacets
  • Lui faire ouvrir une bière sans dĂ©capsuleur
  • Lui servir un verre avec le mauvais contenu et qu’elle le boit
  • Le/la faire s’asseoir sur une Ă©ponge mouillĂ©e
  • Lui raconter une blague et il/elle doit obligatoirement rigoler
  • Le/la faire danser avec un(e) invitĂ©(e)
  • Le/la mettre au dĂ©fi de ne pas rire Ă  la blague d’un invitĂ©
  • Faire prononcer une rĂ©plique de film
  • Le/la faire rĂ©pondre au jeu du « Toc Toc Toc »
  • Il/elle doit te montrer une photo de lui/elle plus jeune (permis de conduire,…)
  • Le/la faire imiter une tortue

Les possibilitĂ©s sont infinies dans le jeu du Killer ! Plus vous serez imaginatifs et originaux, plus vous aurez de missions Ă  attribuer Ă  vos amis. Vous pouvez Ă©videmment personnaliser les missions en fonction des participants. On vous le recommande d’ailleurs ! L’idĂ©e est de toujours crĂ©er des missions qui sont repĂ©rables. Après tout, le but est de dĂ©masquer les actions des gens afin d’éviter de se faire kill ! 😉

Le jeu prend fin lorsqu’il ne reste plus que deux killers. En effet, ces deux personnes vont devoir s’entre-kill. (eh oui Jamy, c’est une boucle !) Le premier à kill l’autre, gagne le jeu. Le rôle du Maître du jeu est d’annoncer régulièrement le nombre de joueurs restants.

Illustration de l'article jeu du killer version alcool missions

Et en version jeu à boire… Ça donne quoi le jeu du Killer ?

Ici, on a envie de pimenter un peu la partie, et du coup on veut offrir au jeu du Killer, sa version jeu Ă  boire ! Ceux qui ne boivent pas ou qui ne tiennent pas l’alcool, ne tentez pas l’expĂ©rience si c’est pour finir en coma Ă©thylique hein 😉 On saura vous trouver quelques gages Ă  rĂ©aliser ! 

  • Vous pouvez dĂ©jĂ  dĂ©finir une règle universelle qui est : chaque fois qu’un joueur est “kill”, alors il doit boire un shot. Pour lui souhaiter la bienvenue dans le camp des non-joueurs, le MaĂ®tre du jeu et tous ceux qui ne jouent pas doivent eux aussi accompagner le mort en buvant un shot.
    Donc 1 joueur qui se fait kill = 1 shot pour tous les non-joueurs
    Ça, c’est la première règle dans ce jeu du Killer Ă  boire  👀 
  • La deuxième règle : Si une personne se fait contre-kill, elle doit boire deux fois, car elle a doublement Ă©chouĂ©. Primo le joueur n’a pas rĂ©ussi sa mission, et en prime il s’est fait repĂ©rer et kill par la suite. C’est une punition amplement mĂ©ritĂ©e ! 😈 
    Petite subtilité, une fois que la personne se fait contre-kill, elle meurt. Donc elle rejoint le camp des non-joueurs. Donc elle doit boire un shot. Ça fera 3 d’un coup, et là, ça commence à piquer sec !)
    1 contre-kill réussi = 2 shots (+ celui des non-joueurs, hihihi)
  • Règle numĂ©ro 3 : Ă  chaque annonce du nombre restant de joueurs, tous les joueurs encore en lice doivent boire un shot. En effet, pour le moment ceux qui boivent le plus ce sont les non-joueurs, mais si tous les killers sont en pleines possessions de leurs moyens… C’est moins marrant. 
    1 annonce du Maître du Jeu = 1 shot pour les joueurs restants
  • Quatrième règle : si un joueur annonce un contre-kill qui n’en est pas un, alors il doit boire double ! Eh oui, ce joueur aussi s’est trompĂ© doublement ! En premier parce qu’il a tentĂ© un contre-kill foirĂ©, et ensuite parce qu’il faut bien qu’il soit punit (oui on aime beaucoup les punitions 😏)
    1 contre-kill manqué = 2 shots pour le joueur qui s’est trompé
  • Enfin la dernière règle est lĂ  encore une règle qui va en pĂ©naliser un bon nombre ! Le gagnant doit faire boire toutes les personnes qui ont participĂ© ! Vu qu’il ne peut y avoir qu’un seul vainqueur, il faut bien signifier aux autres qu’ils ont perdu…
    1 vainqueur = 1 shot pour tous les anciens joueurs

Un jeu Ă  boire idĂ©al pour une soirĂ©e en grand comitĂ© ! Sachez qu’il existe d’autres variantes de ce jeu et que comme tous nos jeux Ă  boire, tels que le Barbu ou encore le jeu de la Chocholle, tout le monde a sa façon de jouer (et de boire !). Mais surtout n’oubliez pas, dans le jeu du Killer, il n’en restera qu’un(e) 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.